Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le double de Patrick à Tunis ?

Sans trouver la nouvelle bière Berber

 Les choses de la vie frisent souvent le danger, le forcing et même le culot mais rarement un quiproquo aussi flagrant :

 Hier soir dans un bel hôtel de Tunis. Un petit arrêt pour une petite  bière sans trouver la Nouvelle dite BerBer

berbere.jpg

 A peine assis je reçois un message avec la photo de Mayssa  la petite disparue de 11 ans, enfin retrouvée !

Mon cri de joie fut si fort qu’un groupe de huit notables septuagénaires se retourna d’un coup avec 1000 interrogations dans le regard.

 Je leur annonce la nouvelle et ne constate aucun trouble ni joie dans leur regard !

 Soudain. Dix minutes plus tard. Voilà que l’un de ces messieurs vient me voir en s’excusant de ne me pas avoir vite reconnu.

 -        «  Patrick ! Comme je suis heureux de te revoir !!! Mais tu as l’air de ne pas me reconnaitre ? Voyons voyons, tu as oublié ton accident et mes secrétaires qui t’on installé dans mon bureau ? 

Patrick, mon ami, pourtant j’ai pensé à toi hier soir, et je t’ai téléphoné »

Médusé et amusé  par cette confusion de personnes, tout ce que je peux faire face à ce « monsieur Bien » c’est de me taire, sourire et ne pas le décevoir avec son Patrick retrouvé !

 -        « Es-tu fatigué ou amnésique ce soir Patrick? Je ne suis plus Maire de la grande ville que tu connais. J’ai regagné la première place financière du pays avec mon grade supérieur »

 Tout ce que je peux faire face à ce monsieur…  c’est de me taire, de sourire et de ne pas le décevoir avec son pseudo Patrick retrouvé ! Et il continu :

 -        « Patrick, regardes la preuve sur mon téléphone, tu vois je t’ai appelé à Nice sur ton 00336… mais tu ne m’as même pas répondu. »

Soudain arrive un de ses amis. Haut dignitaire du pays. Les présentations sont faites à Patrick !

 Et voilà que «  l’Ami de Patrick » me tire par le bras

S’excuse auprès du Haut commis de l’Etat et s’éloigne avec moi à 5 mètres plus loin pour me confier en deux minutes:

 -        « Patrick, tu sais que tu peux avoir confiance en moi ! Dans quelques mois je sors à la retraite et tu peux vite construire une Clinique que je dirigerai ! »

-         -«  Mais une clinique, c’est au moins 30 milliards d’investissement ? »

 -«  Et alors, où es le problème ! Tu feras un bon investissement et tu auras un excellent directeur ! Ok, je te téléphonerais demain»

 CONCLUSION 

Faudrait que je change de coiffeur ou de lunettes ?

Commentaires

  • cela fait des années que je lis ce blog
    mais il n y a qu'a toi que cela arrive

    TU LES PROVOQUES??

    SAHA LIK !!!!!

  • hhhhhahhhhh
    mais c'est une hitoire de fous

    je veux venir à tunis rachid

  • Le désir ardent de l'homme dépasse la réalité !!

    Cet homme avait tellement envie de rencontrer Patrick pour régler ses problèmes qu'il en a crée un imaginaire en ta personne !!! Hahaha !

    Les pathologies du monde moderne selon Simmel!

  • amusant à souhait.

    être pris pour quelqu'un d'autre et jouer le jeu jusqu'au bout.

  • " Comprendre c'est se confondre et s'identifier ...il est un point élevé où l'art, la nature et la morale ne font qu'un et se confondent " peut-être qu'il a constaté tout ça chez toi cher Rached .

  • Je me disais: c'est fou. Comme Rached ressemble a Patrick !!!!!!!!!!Ah!Ah !Ah!!!!

  • " Comprendre c'est se confondre et s'identifier ...il est un point élevé où l'art, la nature et la morale ne font qu'un et se confondent "

    peut-être qu'il a constaté tout ça chez toi cher Rached

  • ...bondir sur l'opportunité!!!!!!

    ou alors attention arnaque là ce n'est pas la filière nigerianne ou gabonaise mais Patricienne :)))

  • des enculés j'en connais
    mais des types genre celui ci pas encore
    et il veut une clinique baba ???

    malade le mec

Écrire un commentaire

Optionnel